Le concept E-réputation: nouvelle CKHRONIK

Ça fait du bien d’écrire et de partagez des idées sur des sujets qui nous passionnent. Encore une fois, je vais vous faire part d’un concept qui est déjà bien encré dans l’esprit des mordus du web : « E-réputation ». Alors, dans ce concept, le mot réputation nous fait tout de suite penser à une notoriété qui l’on veut acquérir et surtout que l’on préserver. Avec le « E » placé juste devant, il s’agit d’une opinion que l’on veut avoir et conserver sur le web.

Ce concept peut donc se définir comme étant une notoriété numérique d’une marque, d’une entreprise ou encore d’une personne physique sur la toile ; et qui doit être gérée grâce à des outils appropriés. Cette gestion de la notoriété numérique a commencé de façon un peu anodine sur les forums ou blogs des jeux vidéos, si des jeux vidéos en ligne. Les utilisateurs de ces plateformes partageaient leurs expériences et élaboraient de véritables stratégies pour être bien vu par les autres utilisateurs. C’est ainsi que certains sites web ont commencé à tester la notoriété des leurs services / produits/articles en demandant aux visiteurs du site de donner une note au produit qu’il achète ou encore à l’article qu’ils ont lu.

Mais, généralement, lorsque l’on parle de « E-réputation », le rôle du Community manager n’a pas bien loin (j’y reviendrais dans une prochaine chronique). En effet, quand une marque ou une entreprise veut implanter sa présence sur le web (hormis bien son site web), elle va passer par des réseaux sociaux qui sont devenus de nos jours un véritable tremplin de communication pour ces marques et entreprises. De là donc, elles vont concevoir une stratégie de notoriété et d’entretien de leurs images sur le web. Pour accroitre cette notoriété numérique, elles vont passer par des vecteurs bien distincts : En tout premier lieu, l’on a des consommateurs qui sont les premiers ambassadeurs de votre entreprise/marque, car quoi que l’on puisse dire, lorsque la taille d’une communauté d’une marque est grande sur un réseau social, la marque devient de plus en plus influente.

Ensuite, il faut marquer sa présence sur des blogs ou forums professionnels correspondant au domaine d’activité de son entreprise. Cela donne une image positive et sérieuse de la structure qui participe ainsi avec d’autres entreprises du même secteur à des échanges constructifs sur le développement de leur domaine.

Enfin, on peut avoir comme vecteurs additionnels de votre « E-réputation » les sites web des grands médias qui, par leur position d’amplificateur de l’information, peuvent véhiculer des messages positifs sur votre marque. Aussi, les plateformes de partage de vidéos sont à prendre en considération car il est bien connu que la vidéo est format d’information bien digeste pour les internautes, et de là peut être un levier considérable dans la diffusion d’informations sur une marque ou en entreprise. A bientôt pour une autre CKHRONIQUE.

Voir aussi les autres CKHRONIK

http://kongossalive.com/2012/06/12/live-blogging-cest-quoi-exactement/

Internet=WEB

Pourquoi Twitter ne trouve pas de clientèle au Cameroun

CHEDJOU KAMDEM (CK)

Chedjou Kamdem

About these ads
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s